Olympia et Un bar aux Folies Bergères
Deux chefs-d'œuvre de Édouard Manet
Histoire d'une société clivée

Manet et Seurat
La saga
Impressionniste

1. Olympia, de la critique au tabou philosophique

Avec Olympia, Édouard Manet qui n'était pourtant homme à scandale, essuie son second lynchage médiatique, et coup sur coup. Or pour en comprendre les causes et par là l'audacieuse conception, il faut revenir aux critiques, les relire, les décortiquer. De là se dessinera l’identité du crime. Car Olympia fut scandaleuse et pour trois raisons. On se faisait croire alors que la peinture de Nu était l'acmé de l'art académique, la démonstration plastique de l'intelligence et supériorité de l'homme occidental. Avec sa prostituée travestie en nu académique, Manet dévoilait l'hypocrisie d'une génération voyeuse plus qu'intellectuelle. Tabou Philosophique.

Référence :  T.J. Clark, The Painting of Modern Life: Paris in the Art of Manet and his Followers, Princeton University Press, 1986.

Démonstration à partir de tableaux  de Manet, Olympia et de peinture de Nus académiques de Bouguerau, Cabanel, Ingres Gleizes.

 

https://youtu.be/1bPpU_eQcxs

2. Olympia : tabou social, tabou sexuel

Olympia dénonce au moins autant les pratiques sexuelles de l'époque, un équilibre bourgeois fondé sur la pudeur de l’épouse et rendu possible par l’existence corollaire d´une prostitution compensatoire. Paris devenait la Nouvelle Babylone. Or en introduisant la prostituée des rues dans la peinture académique, Manet renvoyait à l´évasion de la prostitution de son carcan réglementaire. Jusque-là le mal nécessaire était contenu dans les maisons de tolérance…il est désormais partout, des grands cafés aux grands boulevards, sans vergogne et sans honte, le jupon se lève.  Second et troisième tabou, social et sexuel.

 

Références : Catalogue d’exposition, Splendeurs & Misères : Image de la prostitution, 1850-1910, Orsay, Flammarion, 2016; Julia Kristeva, Visions Capitales, Fayard, 2013.

Démonstration à partir de tableaux de la prostitution par Degas, Toulouse-Lautrec, Forain, Béraud et photographies érotiques.

https://youtu.be/UoP_CUJFPs4

3. Un bar aux Folies Bergère, interprétation itérative

Ce tableau a donné lieu à une multitude d´interprétations que peint un Manet mourant, interprétations passionnantes et souvent recevables. Nous partirons des contradictions visuelles du tableau et plutôt qu'y voir une défaillance du peintre, ce que caricaturistes et critiques ne manqueront pas de faire, envisageons au contraire Manet comme un maitre de l'histoire de l'art. Avec son bar flottant et sa verseuse décolletée, il s'inscrit dans la tradition de la peinture religieuse, dans le jeu interprétatif des structuralistes… et plus inattendu encore, son Bar s´adapte parfaitement à la redéfinition postmoderne du rôle du spectateur dans la création artistique contemporaine. A voir, en toute simplicité.

Références : Bradford R. Collins ed., Twelve views of Manet's Bar, 1996; Michel Foucault,  La peinture de Manet, Conférence à Tunis, 20 Mai 1971.

Démonstration à partir de tableaux de Manet, de della Francesca, et caricatures d époques.

https://youtu.be/nYxL2mbx7I4

Études iconographiques en anglais

 La puissance de l'art au coeur du numérique       adh@artdhistoire.com

  • Instagram Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon