Teha´amana,  première épouse tahitienne de Gauguin, photographie
Paul Gauguin,  Meyer de Haaan 1889
Gauguin joue de l’harmonium sans pantalon, par Alphonse Mucha, 1893
Paul Gauguin, Étude de Nu, 1880
Paul Emile Miot, Two Tahitian men, 1870
Paul Gauguin Idole à la perle, 1895
Paul Gauuin, Idole à la coquille 1892
Paul Gauguin,  D´où venons nous? Qui sommes nous, Où allons nous? 1897
Paul Gauguin, la vision après le sermon, 1888

Les premiers historiens associent Paul Gauguin au génie moderne, quand ses paires l'accusaient de plagiat... Les historiens postmodernistes et féministes, en particulier, le dépeignent en misogyne colonialiste et opportuniste. Plus récemment, des études l'associent à un proto-postcolonialiste remettant en cause la sexualité hétérosexuelle européenne. 

 

A méthodologies distinctes, interprétations historiques divergentes qui magnifient la richesse de la production de Gauguin.  

Paul Gauguin sème la zizanie

Moderniste génial, misogyne et colon

Postcolonialiste et postgenré avant l'heure

Trois interprétations contradictoires

Paul Gauguin, Manao Tupapau, 1892
Gauguin, Ta Matete, 1892