La saga Impressionniste

Célèbres et admirés,

Déconstruction d’un mythe

L´Impressionnisme n’existerait alors que dans sa dimension conciliante et médiatrice des tensions sous-jacentes d’un groupe dont la créativité individuelle ne pouvait se limiter à un sujet, un style et  programme unique.

Manet et Olympia
Japonisme

1. Les précurseurs : Delacroix, Courbet, Boudin et Jongkind

La saga Impressionniste promeut un groupe cohérent, un style et des sujets récurrents. Mais à trop vouloir les unifier sous une étiquette marchandisable, on en oublie le caractère profondément hétéroclite. Retour sur des préjugés bien ancrés. Rebelles et parricides, destructeurs d’une tradition ? Pas tout à fait. Les Impressionnistes s’inscrivaient dans une logique tracée par Delacroix et Courbet par lesquels le sacro-saint fini académique perdait de son aura. On les dits non réalistes, quand leur travail en extérieur aspire à un réalisme visuel accru, capable de saisir en peinture les vibrations atmosphériques. En cela Boudin et Jongkind montraient le chemin.

Démonstration à partir des tableaux d´Eugène Delacroix, Gustave Courbet, Eugène Boudin et de Johan Barthold Jongkind.   Principalement des marines

 

https://youtu.be/5GEqgDN0LeU

2. Amitié, partage et singularité

Un groupe de jeunes hommes, bientôt rejoint par Camille Pissarro, Édouard Manet et Berthe Morisot se rencontrent au fil de formations en ateliers. Ils s´entraident, hébergent les uns, financent les autres. Leurs styles dialoguent sans être confondables, mais tous peu à peu s’accorderont sur la nécessité de faire sécession et d’exposer en dehors du cadre officiel du Salon. Enfin tous sauf Manet, puisque ce dernier n´exposera jamais avec eux, tandis que celui qui s´affirmait comme leur chef de fil, Bazille, se fit faucher sur le champ de bataille de la guerre franco-allemande.

Démonstration à partir de tableaux de Pissarro, Monet, Manet, Bazille dans la périodes pré- impressionniste : 1865-1873. 

https://youtu.be/7D5mQlr_puU

3. Les expositions Impressionnistes, cooptations et divergences

Si l’on nomme Impressionnistes, les peintres qui participèrent au projet d´expositions indépendantes organisées par ce groupe d´amis, alors la définition du mot Impressionniste semble caduque. Car nous découvrirons, en repassant chacune de ces huit expositions, que Degas coopte des peintres d’une veine plus réaliste, que Renoir et Monet bien souvent n´y participeront plus, préférant exposer… au Salon officiel, tandis que Manet n´y exposera jamais. Les réalistes cooptés par Degas étaient-ils Impressionnistes pour participer aux expositions Impressionnistes ? Manet, Cézanne, Monet et Renoir ne l’étaient-ils pas ou plus, faute d’y exposer ? De plus, l´étiquette Impressionniste leur fut imposée par une critique moqueuse et satirique selon laquelle ils n’étaient que tartuffes en peinture, badigeonneurs d´impressions. Le nom fit école.

Démonstration à partir des caricatures des Impressionnistes et tableaux exposés aux 8 expositions Impressionnistes, en particulier. Gelées blanches de Pissarro, Le Berceau de Morisot, Torse, effet de Soleil de Renoir et Impression, Soleil Levant de Monet.

https://youtu.be/9gpoH8gurGA

4. L´impression chez Monet-Renoir-Degas

Si l'on définit comme Impressionnistes les peintres d’impressions visuelles, faut-il penser que Monet, Renoir et Degas peignirent de telles impressions ? Oui, parfois, mais rarement. Définition qui satisfait nos esprits catalogueurs du XX et XXIe… et qui se trouvent effectivement ritualisée par les peintures de Monet des seules années 70 ; Renoir lui peint le moins possible en extérieur et retravaille le dessin dès les années 80 ; quant à Degas, cet extraordinaire dessinateur ne pratique l´impression sur le vif qu'exceptionnellement. Nous rechercherons leurs impressions aussi rares soient-elles. Pur exercice visuel.

Référence principale : Richard R. Bretell, Impression, painting quickly in France, 1860-1890. 

Démonstration à partir des tableaux de La Grenouillère de Monet et Renoir, Le Pont de l'Europe de Caillebotte, Camille à la plage de Trouville de Monet, Le Bal du Moulin de la Galette de Renoir et Visite au musée de Degas.

https://youtu.be/mDf3M4dwqY0

Étude iconographique en anglais

 La puissance de l'art au coeur du numérique       adh@artdhistoire.com

  • Instagram Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon