Le Réalisme sacré de van Gogh peintre Protestant

Vincent van Gogh

Une expression picturale

À l´aune du Protestantisme

(A venir) Gauguin Catholique
Anarchie sexuelle, II
1473847._UX318_SS318_.jpg

Cette conférence repose sur les recherches de Debora Silverman et porte à l'écran quelques 200 images tableaux de Vincent van Gogh, photos et illustrations d'époque et cite une trentaine de ses lettres mises à disposition des chercheurs sur le site Vincent van Gogh: The Letters. Ses peintures seront abordées à l'aune de sa foi protestante, on peut s’attendre à quelques surprises.

Van Gogh and Gauguin: The Search for Sacred Art, 
Debora Silervam 

Lettres de van Gogh http://vangoghletters.org

xvan_gogh_letters.jpg.pagespeed.ic.QwUwm
Capture d’écran 2018-10-02 à 09.59.34.pn

1. Une éducation calviniste

Le jeune Vincent vint au monde un an jour pour jour après la mort de son frère ainé, un certain Vincent lui aussi, lourd fardeau psychologique à porter, certes. Mais notre approche de van Gogh ne se basera pas sur cette donnée familiale mais sur une autre, le poids de la tradition protestante chez les van Gogh, pasteurs protestants de père en fils depuis 3 générations. Vincent fut étudiant en théologie, missionnaire en Angleterre et grandit au milieu des grands débats théologiques qui traversaient son milieu. De là la proposition de Silverman d'aborder sa peinture comme la projection de sa foi protestante.

Rappel des principales théories protestantes qu'a pu étudier van Gogh et commentaires bibliques de Vincent dans ses lettres. 

https://youtu.be/zbeRux6eLkU

Captura de pantalla 2018-10-09 a la(s) 1

2. La perspective de van Gogh

Contrairement à ce que l'image médiatique véhicule, van Gogh, peintre dit fou et suicidé ne déforme pas ses motifs ; il observe scrute et copie le mieux possible, s'inscrivant pleinement dans la tradition hollandaise d'une perspective rigoureuse. L'optique est une spécialité hollandaise depuis le siècle d'or et la conversion des Pays-Bas au protestantisme ne fit que renforcer la propension de ses artistes dont van Gogh. Il se construisit même un système de cadre quadrillé par des fils, qu’il plaçait devant ses motifs, vieille méthode de perspective pratique ; on est loin d'un artiste guidé par ses hallucinations. 

Démonstration autour de peintures hollandaises de van Hoogstraten, de manuels de dessins de Cassagne et de la série des Ponts de Langlois de van Gogh.

https://youtu.be/KfE6zZS25DU

Capture d’écran 2018-10-16 à 12.15.42.pn

3. De tisserand à paysan

La tradition protestante revalorise le travail comme moyen de rédemption. Dans la tradition latine l'oisiveté gagnait sur le travail dont l´étymologie latine renvoie à tripalium outil de torture. Vincent à l'âme pétrie d'éthique protestante ne saurait s'assimiler à un dilettante et se considère toujours comme un travailleur acharné. Il décrit ses toiles tantôt comme des tissages de fils de peinture, tantôt comme des champs labourés, s'assimilant ainsi aux tisserands ou paysans qu'il côtoie. Tous sont des figures de travailleurs dont il respecte l'effort, signe manifeste de leur condition d'élus.

Démonstration autour des peintures de van Gogh Les Mangeurs de pomme de terre, ses Semeur et copies de Millet.

https://youtu.be/3OCMSCHY514

Capture d’écran 2018-10-23 à 09.59.11.pn

Aussi protestant soit-il, Vincent s'installa à Arles, ville profondément traditionnelle dont il découvrit la culture à la fois catholique et profane, et n'y resta pas insensible. Dans sa jeunesse, van Gogh avait eu l'occasion d’admirer les vitraux d'Anvers, les Madones des peintres flamands, et trouva à Arles un puissant folklore provençal entre crèches vivantes, santons et pèlerinages camarguais. Probablement sans s'en apercevoir, il en absorba bien des caractéristiques pour produire sa propre Madone, La Berceuse, une madone dans l’esprit des santons de Provence mais revisité par ses convictions protestantes, curieuse hybridation.
 

Démonstration autour de ses portraits de Madame Roulin, La Berceuse.

https://youtu.be/uqSzD643EqA

Étude iconographique en anglais

 La puissance de l'art au coeur du numérique       adh@artdhistoire.com

  • Instagram Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon