Klimt, Vienne et la psychanalyse

Gustav Klimt

Une révolution esthétique

Sous la coupe du féminin tout-puissant

Anarchie sexuelle, II
Photographie, I

1. Contexte viennois autour de 1900

Le jeune et très précoce Gustav Klimt brille comme peintre décorateur de la Ringstraße, s´imposant des plafonds des palaces impériaux à ceux du Burgtheater de Vienne. Klimt serait resté un illustre inconnu au XXIe s´il n´avait tourné le dos à ses dons de peintre illusionniste. Or cette métamorphose radicale en maître du Modernisme ne peut s'apprécier, se comprendre sans un retour à Vienne, à ses génies littéraires, philosophes, musiciens et névroses qui y couvaient.

Démonstration à partir des principales peintures du jeune Klimt au Kunsthistorisches Museum, Burgtheater, de son Schubert au piano, Musik II, le tout en liaison avec les Jung Wien, Nietzsche et Schopenhauer.

https://youtu.be/69VpfhXOksI

2. La Sécession viennoise

Un climat de défiance à l'égard de l´Académie des Beaux-Arts souffle à Vienne en 1897 ; Klimt en prend la direction créant avec une quarantaine de ses pairs la Sécession viennoise. Leur objectif est simple : exposer des artistes autrichiens et européens d´avant-garde, en acquérir quelques chefs d´œuvres. Mais ce faisant, ils prirent la tête de l´avant-garde européenne… non sans y laisser quelques plumes. La psychanalyse freudienne enrichie des découvertes archéologiques crétoises permet d´en proposer une problématique explosive autour du rapport de force homme-femme. Vienne la conservatrice devenait violemment anarchiste.

Démonstration autour de l´affiche de la première exposition de la Sécession viennoise par Klimt.

https://youtu.be/tssOMsM5Q9w

3. Les peintures de l'Université

Le retrait nazi d´Autriche devait libérer l´Europe de ses folies suicidaires mais au prix de pertes irrémédiables. Parmi les chefs d'œuvre sacrifiés, trois grands tableaux de Klimt disparurent dans l'incendie du château Immendorf. Ces trois œuvres connues comme les Peintures de l'Université devaient initialement orner les plafonds de la renommée Université de Vienne et en illustrer les facultés de Médecine, de Philosophie et de Jurisprudence. Commandées au décorateur de la Ringstraße, elles furent exécutées par un Klimt devenu sécessionniste. Ses allégories des facultés donnèrent corps à des féminités malveillantes et la rupture avec les institutions publiques fut consommée.

https://youtu.be/AflAFkS-5ew

4. Frise Beethoven et palais Stoclet

Dès lors Klimt n´ayant plus de commanditaires publiques à satisfaire put exprimer librement son art. La Frise Beethoven tout comme les décorations du Palais Stoclet mettent en image sa passion pour les arts archaïques grecs et la mosaïque byzantine. Sauf que ce faisant, il instaurait une victoire des forces féminines primitives sur une masculinité rationnelle. A l´aune du crime œdipien articulé par Freud et du mythe de Narcisse par Andréa-Salomé nait une analyse des œuvres de Klimt productive d´un sens inattendu. La fusion à la mère restait inavouable…

Démonstration autour de la Frise Beethoven et de Soclet, à l´écoute de l´Ode à la joie mise en musique par Beethoven.   

https://youtu.be/t3jOXmJRJw4

Étude iconographique en anglais

 La puissance de l'art au coeur du numérique       adh@artdhistoire.com

  • Instagram Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon